‪Ravel – Boléro‬

Il est temps de faire une place à une oeuvre très particulière pour moi. Pour faire simple, le Boléro de Ravel est l’oeuvre qui m’a ouverte à la musique. Le choc de mes 7 ans. Il y a un avant et un après. L’année suivante, je commençais la flûte traversière. Et j’usais la cassette du Boléro jusqu’à son épuisement. Mille mercis cher Maurice !

Comme avec le chocolat, quand vous faites écouter le Boléro à un enfant pour la première fois, observez-le !

Je pourrais vous parler de 1-l’histoire de cette oeuvre unique écrite en 1928, 2-sa structure basique en immense crescendo, 3-ses deux thèmes à la souplesse ensorcelante, 4-son rythme, 5-son exotisme, 6-la folie lorqu’il fut joué la première fois, 7-ses scandales, 8-l’impuissance de Ravel à minimiser une oeuvre qui lui échappait, 9-ses droits d’auteurs si longs enfin ouverts depuis peu en Europe (mais pas aux Etats-Unis), 10-l’endurance physique et mentale requise pour la jouer et l’écouter…   mais bon, le web en parle très bien, Wikipédia en premier lieu.

Assez parlé, si vous avez un peu de temps, si ça tombe bien, si la répétiion ne vous fait pas peur, je vous laisse entre les mains du ‪London Symphony Orchestra‬ (et le cure-dent de son chef Valery Gergiev !) pour un nouveau voyage quelque part où nul ne peut vous rejoindre. Nouveau, car oui, les surprises du Boléro sont infinies !

Ah oui, j’oubliais 😉 J’ai écrit récemment quelques modestes paroles pour pouvoir enfin chanter ces mélodies… Gloups… Mais Ravel en a vu de toutes les couleurs, il n’est plus à ça près ! 😀

Thème A
Oooh quel est ce son qui chatouille tes oreilles
c’est le génie de Ravel
laisse-toi porter par cet air
qui te mènera plus loin que tu crois
plus loin que tu crois, ah !

A chaque tour cette mélodie
aura de nouveaux coloris
écoute-bien
chaque instrument a quel-que-chose-à-dire
un bout de l’aventure à décrire,
encore un personnage, encore un paysage
alternances, accumulations, rythme invariable.

Oooh as-tu remarqué que spontanément
cette chanson plaît aux enfants
alors ces sensations présentes
sont la preuve de ton innocence.
Vive l’innocence !

A chaque tour cette mélodie
ajoutera sans prévenir
écoute-bien
rallongera encore, à-l’infini
ce morceau de l’histoire qui t’inspire
encore un personnage, encore un paysage
alternances, accumulations, rythme invariable.

Thème B (2’03)
Dans la répétition vient la force de la transe
tu n’es que voix, tu n’es que danse
la terre tremble, tombe l’éclair
et déferle, circulaire, un vent primaire !

Ces vibrations-là
resterons toujours, quoi qu’il arrive,
au fond de toi, si expressives,
et dans le noir
tu peux les voir
elles se suivront toute ta nuit.

Final (14’51)
Ces vibrations-là
c’est toi
pour terminer sur un final
une apogée des plus monumentales
une apogée des plus monumentales !

A l’unison la conclusion
A l’unison la# conclusion
la conclusion !

Dissonances, dissonnances, dissonnances ! (x4)
Aaaah ! C’est l’écroulement.

Publicités

4 réflexions sur “‪Ravel – Boléro‬

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s